Le contenu auquel tu souhaites accéder
est réservé aux inscrits au site !
Si tu es inscrit, identifie-toi



Accueil > Les docs > Des samouraïs aux arts martiaux
Retour
armes japonaises

Des samouraïs aux arts martiaux

À l’époque de Hideyoshi, les samouraïs doivent maîtriser plusieurs armes
pour être de véritables guerriers.
L’équipement incontournable du samouraï est le daisho. Il comporte deux sabres :
le katana, considéré comme sacré, est long, contrairement au washikazi.
Le samouraï utilise aussi le bokken, un sabre de bois, le yumi, un arc, ou le yari,
une lance.
Aujourd’hui, quand on fait du kendo, on apprend à manier le sabre, mais
avec des protections !

shuriken


Les paysans
, auxquels Hideyoshi a interdit de porter des armes, se défendent
avec leurs outils agricoles.
Le kusarigama est une faucille reliée à une poignée par une chaîne ;
le saï, un trident qui servait à piquer ;
le nunchaku est composé de deux bâtons de bois reliés par une chaîne,
et d’un fléau servant à battre les céréales.
Aujourd’hui, quand on fait de l’aïkido, on se sert encore de certaines armes.

sabre


Le ninja, guerrier-espion, utilise ces armes ainsi que d’autres assez surprenantes.
Pour semer des poursuivants, il peut lancer le shuriken, ou étoile ninja,
petite forme métallique tranchante.
Avec l’ashiko, bracelet à crampons qui enserre la chaussure, il peut escalader
ou blesser l’adversaire.
L’art martial du ninjutsu regroupe les pratiques anciennes des ninjas.

 shuriken  


À partir de 1940, on enseigne plusieurs techniques d’arts martiaux aux policiers
de Tokyo afin qu’ils soient efficaces pour arrêter les voleurs.

De nos jours, le maniement des armes anciennes est enseigné dans les arts martiaux, comme le karaté, qui comprennent à la fois une partie technique
et une partie spirituelle.
Otagani Rei ! (Salut mutuel collectif au karaté).